ARRIVÉE DE L’EFCAM à GRASSE

Rentrée 2020

La visite du Président de l’EFCAM pour une séance technique est l’occasion de convier la presse et de préciser les modalités d’installation de l’école dès la rentrée 2020. Nous nous réjouissons de cette nouvelle force vive pour le territoire. Déjà présente à Riom et à Paris, l’école s’est implantée à Nice dans les studios de la Victorine en 2006 avant de déménager au MIN en 2012 de façon provisoire. Limité dans son désir d’expansion, c’est en 2019 que Monsieur Alix STANFORD a exprimé le désir d’intégrer la dynamique grassoise autour du développement de l’enseignement supérieur initiée en 2015.

Retour sur la politique de développement de l’enseignement supérieur

C’est effectivement à cette époque que Jérôme VIAUD, Maire de Grasse, a clairement affirmé la volonté politique de faire de l’enseignement supérieur un levier de redynamisation du centre-ville et une ambition pour le territoire.

En décembre 2018, l’Etat a reconnu l’intérêt de la démarche en élisant Grasse parmi les 222 villes du dispositif Action Cœur de Ville. Dans le même temps, la communauté d’agglomération du Pays de Grasse s’est dotée de la compétence facultative « Enseignement supérieur » et a créé un nouveau service sous l’intitulé GRASSE CAMPUS comme structure facilitatrice et transversale.

En parallèle des formations post-bac adossées aux établissements publics et privés de la ville (6 BTS / 1 bachelor Global Business, soit 230 étudiants), d’autres formations se sont installées dans un rythme particulièrement soutenu :

Rentrée 2018 : Création par l’université et l’EDHEC d’un Master of Science in Management of the Flavor ans Fragrance Industry

Rentrée 2018 : Création de l’antenne grassoise de l’Ecole Supérieure du Parfum

Rentrée 2019 : Création de l’antenne grassoise de l’Ecole d’ingénieurs ECAM-EPMI

Rentrée 2019 : Création de nouvelles collaborations Université / ISIPCA autour d’un master en alternance.

Rentrée 2020 :

  1. Montée en charge des formations de l’ESP (1ère, 2ème et 3e année)
  2. Montée en charge de l’ECAM-EPMI (1ere et 2e année des classes préparatoires au cycle d’ingénieur / 1ère année du cycle ingénieur en apprentissage)

Nous sommes sur la courbe de 500 étudiants supplémentaires à horizon 2023.

Pour les accueillir en cœur de ville, nous avons lancé une grande campagne d’optimisation des locaux communaux et intercommunaux : aménagement de nouvelles salles à l’Espace Jacques-Louis Lions / Mutualisation des espaces de la Visitation / Lancement des travaux de réhabilitation de l’ancien Palais de Justice (rentrée 2022) – Voir note en bas de page

Viennent s’ajouter dès la rentrée 2020, de nouvelles écoles pour lesquelles il faut des mutualisations d’espaces et des aménagements complémentaires

  1. Arrivée des premières cohortes de l’EFCAM
  2. Arrivée de la première promotion de l’école de couture Denis DURAND Académie

Pourquoi L’EFCAM ?

Le projet de l’école entre en cohérence avec la stratégie de la ville autour de la question de l’image. Alors que la Médiathèque « La Source » Forum CHARLES NEGRE prévoit une dominante sur l’enseignement de l’image, il semblait nécessaire d’y adosser un enseignement. L’EFCAM développe  un cursus en 2 ans conduisant à l’obtention du BTS Métiers de l’audiovisuel (MAV). Elle compte ouvrir en 2021 un second cursus en 2 ans : le BTS Études de réalisation d’un projet de communication option A sur des produits plurimédia. Et parallèlement l’école développe des formations et certifications pour des publics en formation initiale ou formation tout au long de la vie.

Nous avons donc plusieurs points d’entrée :

  1. Cohérence avec le projet scientifique de la Médiathèque Charles Nègre
  2. Cohérence avec l’esprit « ville laboratoire » que nous voulons insuffler pour les étudiants : quelques exemples – Les étudiants de l’ESP travaillent sur des projets collaboratifs avec les EPHADS sur les odeurs du souvenir / Les élèves ingénieurs de l’ECAM-EPMI travaillent avec la ville sur des questions énergétiques / Demain les élèves de l’EFCAM peuvent réaliser des films avec la ville ou l’agglo sur la valorisation du territoire.
  3. Cohérence avec le bassin Cannes/Grasse/Antibes pour des poursuites d’études après BTS, pourquoi pas sur des spécialisations du futur campus Cannois
  4. Cohérence avec un travail à construire autour du luxe, du parfum, de la haute couture et de l’image en lien avec l’école Denis DURAND qui s’installe également en septembre 2020.

Où sera située l’EFCAM ?

Depuis sa création, la logique de Grasse Campus est de favoriser les mutualisations d’espaces à chaque fois que cela est possible. En créant des synergies géographiques entre les formations, on favorise la créativité et les fertilisations croisées. C’est la raison pour laquelle, à la rentrée 2021, l’EFCAM rejoindra l’ancien palais de justice rénové pour les enseignements théoriques. Dans l’attente, nous prévoyons d’aménager des salles de classe dans des locaux Ville ou Agglo comprenant encore de la réserve foncière.

Pour les enseignements techniques, l’EFCAM a besoin de locaux dédiés avec une grande hauteur de plafond afin d’installer les plateaux de tournage. La salle sous le cours va être aménagée dans ce sens. Elle va garder son statut de salle dédiée à la vie associative et sera réhabilitée sur la moitié de sa surface totale. L’autre moitié sera louée à l’EFCAM par un bail longue durée de 12 ans, charge à l’école de faire les aménagements nécessaires à son fonctionnement. 

Cette collaboration permet :

  1. De fixer les jeunes au plus près des commerces et des installations culturelles dans l’hyper centre.
  2. D’optimiser un espace public sous exploité
  3. D’en tirer un revenu supplémentaire bien utile en temps de rigueur budgétaire

Les travaux de mise aux normes et de rénovation  seront réalisés cet été pour un montant de 110 000 euros pris en charge à 50% par l’Etat dans le cadre du dispositif Action Cœur de Ville.

L’arrivée de L’EFCAM est une bonne nouvelle. A terme, ce sont 100 à 120 étudiants de plus qui vont se loger et consommer à Grasse. GRASSE CAMPUS aura à cœur de faciliter leur intégration et d’encourager les interactions et les collaborations entre les écoles. Nous remercions Alix STANFORD et son équipe pour la détermination dont ils font preuve. Nous leur souhaitons la bienvenue et prévoyons la signature officielle d’une convention au début du mois de septembre, juste avant l’arrivée des premiers étudiants.

A propos de l’ancien Palais de Justice :

Les équipes municipales n’ont pas chômé pendant le confinement, réussissant à obtenir le label Bâtiment Durable Méditerranéen, niveau Bronze en phase conception. Les services de la ville sont en train de préparer la consultation des entreprises pour la phase travaux, ces derniers devraient commencer au mois d’Octobre.

Pour rappel l’inauguration est prévue pour Septembre 2022.

Il s’agit d’un chantier fortement soutenu. Le coût prévisionnel est le suivant :

  • Banque des territoires : 65 000€,
  • Etat : DSIL 600 180€ ;
  • CAPG : 170 000€;
  • Ville de Grasse : 780 891€;
  • Région sud (CRET2) 2 154 762€ ;
  • CD06 : 1 616 071€