Combat pour l’augmentation du cadencement sur la ligne de train Cannes-Grasse

Je juge inacceptable la nouvelle position de Réseau Ferré de France qui supprime d’un trait les investissements prévus sur notre ligne de chemin fer Cannes-Grasse.
Ces travaux tant attendus devaient permettre d’augmenter le cadencement pour nos usagers et de ce fait, améliorer et faciliter leur déplacement sur notre territoire.
Nous sommes tous aujourd’hui pris en otages : les usagers et les collectivités.
Malgré le plan “PrioriT” devant permettre l’amélioration de la fiabilité de la circulation des trains dans la Région Paca, les dysfonctionnements sur les services du TER s’accumulent : grèves à répétition, retards nombreux, annulations et suppressions de trains.
En mes qualités de Président de la Communauté d’agglomération du Pays de Grasse et de Maire de Grasse, j’utiliserai tous les moyens mis à ma disposition pour demander dans les prochains jours la reprogrammation, sans délai, afin de répondre aux besoins des habitants de Grasse et du Pays de Grasse.
La ligne Cannes-Grasse est la colonne vertébrale de toute politique de transport cohérente, je rappelle que notre communauté d’agglomération a investi dans la création de 2 poles intermodaux (Grasse et Mouans-Sartoux) et que nous avons organisé notre réseau de transport autour de ces points d’échange proposant également d’ailleurs un ticket combiné “bus-train”.
A ce propos, j’ai saisi Monsieur le Préfet , RFF , tous les maires de l’agglo , les associations d’usagers Amis du Rail et les Naufrages du TER par courrier.
Au comité de pilotage organisé par Monsieur le Préfet mercredi dernier, j’ai fait rappeler fermement ma position et ce soir je l’ai confirmée avec détermination en comité de ligne à Mouans Sartoux, en précisant bien que la situation était intolérable et que nous étions prêts à nous mobiliser, population et élus si RFF maintient cette position qui va totalement à l’encontre des intéréts publics.