Conseil Municipal du 7 novembre 2017

Alors que le Conseil Municipal se réunit ce jour pour évoquer un dossier majeur pour l’avenir et le développement de notre cité avec la révision générale du Plan Local d’Urbanisme,

il convient de rappeler les différentes démarches entreprises à l’échelle de la commune mais également de la communauté d’agglomération, toutes complémentaires pour l’aménagement futur de notre territoire que nous souhaitons équilibré et harmonieux.

conseil municipal novembre 2017

Je rappellerai l’élaboration en cours du Projet de Territoire qui vise à apporter un service public de proximité toujours plus efficient pour lequel 7 réunions publiques se sont tenues en septembre et en octobre derniers afin d’associer les populations des communes concernées et de recueillir leurs avis.

Egalement, le Plan de Déplacements Urbains (PDU) qui fixe des objectifs en matière de déplacements à la fois des personnes et des marchandises, et qui viennent répondre au défi d’une mobilité urbain durable et respectueuse de l’environnement.

De plus avec la mise en place d’une nouvelle gouvernance équilibrée entre les deux agglomérations, Pays de Grasse et Cannes Pays de Lérins nous avons pu reprendre l’élaboration du Schéma de Cohérence Territorial , SCOT ‘Ouest, document qui viendra encore alimenter nos réflexions d’aménagement au niveau de notre bassin de vie de l’ouest du département .

Enfin, le Plan d’Aménagement et de Déplacement Durables (PADD) présenté en 2016 à la population et qui constitue la feuille de route de notre Plan Local d’Urbanisme.

Parce qu’elles définissent une stratégie à moyen et long termes, ces démarches sont engageantes et responsabilisantes. Elles sont structurantes, fixent des cadres pour atteindre des objectifs communs et doivent servir au mieux l’intérêt général dans le respect des règles et des normes établies. Elles exigent hauteur, anticipation et projection. Elles ont à chaque fois été menées dans un souci de concertation et de co-construction avec la population, comme ce fut le cas pour le nouveau PLU.

Des différentes étapes de cette procédure de révision générale de notre PLU, nous retiendrons notamment les trois réunions publiques qui se sont tenues au Palais de Congrès :

-Le 3 juillet 2015 avec la présentation du diagnostic et des enjeux ;

-Le 13 octobre 2016 avec la présentation des orientations du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) ;

-Le 4 juillet dernier pour la présentation du projet de PLU révisé.

Dans la continuité de cette dernière réunion, le Conseil Municipal de ce jour doit tirer un premier bilan de la première phase de concertation engagée et arrêter le PLU. Nous avançons ainsi dans le calendrier réglementaire débuté fin 2014.

Vous le sentez tous. Les enjeux sont immenses. Ce document tel qu’il a été pensé, traduit notre ambition pour un territoire que nous souhaitons plus performant, plus solidaire et durable.

Il fixe les grandes règles de constructibilité par secteurs pour les 15 années à venir. A travers la révision générale du PLU, nous entendons notamment :

- sanctuariser des espaces agricoles,

- protéger un patrimoine exceptionnel naturel,

- redonner du souffle à nos entreprises, favoriser leur développement et leur croissance,

- structurer, innover, prévoir, devancer les besoins

- prévenir aussi les dangers possibles d’un développement non contrôlé.

L’avenir de Grasse se construit pas à pas. Nous sommes assurément à un moment charnière. Aussi, je sais pouvoir compter sur chacun de vous pour construire en bonne intelligence le futur de la ville de Grasse.