Fusillade au lycée Tocqueville

Ce jeudi 16 mars, au moment du déjeuner, au lycée Tocqueville, un jeune homme a ouvert le feu, blessant le proviseur et trois élèves et créant un vent de panique au sein du lycée. Immédiatement, les services de secours et de sécurité sont intervenus, maitrisant le tireur, évacuant les blessés et sécurisant les abords.
Je salue l’héroïsme du proviseur qui s’est interposé pour contrôler l’assaillant. Je salue également  le sang-froid, le courage et la détermination de tous ceux et celles qui ont contribué à circonscrire l’événement.
Monsieur le Préfet a dirigé de main de maître les opérations de secours, mettant en action le plan blanc de l’hôpital, ordonnant le confinement des sites SEVESO et de tous les établissements recevant du public – y compris les commerces de la ville. Cette mesure de précaution a été levée dès que la situation a été maitrisée.
Madame NAJAT VALLAUD BELKACEM, ministre de l’Education Nationale est arrivée vers 16h30, accueillie par le Sous-Préfet de Grasse, le recteur d’académie Monsieur Emmanuel ETHIS, le Président du Département Eric CIOTTI, Président de la Région PACA Christian ESTROSI, le député Charles-Ange GINESY et le Sénateur Jean-Pierre LELEUX. Ensemble, nous nous sommes rendus au commissariat, au lycée et à l’hôpital au chevet des blessés et au contact du personnel soignant.
J’exprime ma compassion pour les victimes de cette agression, pour les lycéens, pour les familles, les enseignants, le personnel éducatif. En tant que père, mes pensées vont aussi à la famille du jeune agresseur sous le choc de cet acte violent.
Tous sont touchés dans leur chair et traumatisés par cette terrible journée. Une cellule d’accompagnement psychologique est mise en place pour toute personne qui en exprimerait le besoin. La municipalité reste à votre écoute.
Avec vous dans cette épreuve