Hommage public à Louise BOURGAREL BENOIT

En présence de Madame la Conseillère municipale déléguée au hameau de Plascassier, Claude MASCARELLI, de Madame la Présidente de la Commission des Hommages Publics, Nicole NUTINI,

Se revendiquer Grassois, de naissance ou de cœur, c’est appartenir à une communauté de destins qui partage des valeurs, une histoire, un passé ; c’est avoir à cœur de préserver un patrimoine commun. Baptiser une rue, une place, une avenue n’est jamais un acte anodin et traduit la volonté de l’équipe municipale de cultiver cette appartenance à un groupe en mettant à l’honneur des personnalités locales dont le parcours est intimement lié à la construction et à la vie de notre cité.

C’est cet état d’esprit qui anime les membres de la Commission présidée par Nicole NUTINI qui a pour mission d’étudier les nombreuses demandes d’hommages publics que la municipalité reçoit.

Ce vendredi 8 mars, journée internationale des femmes, nous sommes réunis à Plascassier pour et mettre à l’honneur comme il se doit une famille du quartier et plus particulièrement une figure féminine, Madame Louise BOURGAREL-BENOIT.

La plaque que nous dévoilons ce jour fait enfin apparaitre le prénom de Louise et est désormais en conformité avec la dénomination actée par le Conseil Municipal  du 31 janvier 1989. Nous réparons ainsi cet oubli.

Louise BOURGAREL-BENOIT est née le 31 août 1890.  Bienfaitrice, elle est la petite fille d’Honoré HUGUES qui fut Adjoint spécial de Plascassier. Ce dernier avait fait installer la fontaine sur la place du Foulon de façon à ce que les habitants du hameau aient un accès à l’eau.

Dévoiler cette plaque à l’occasion de la journée internationale de la Femme est assurément un symbole. Le faire en présence des membres de la famille de Louise BOURGAREL-BENOIT qui avaient formulé cette demande, est une joie supplémentaire et un véritable honneur.

Nous nous réjouissons que les prénoms et noms de votre grande tante soient ainsi mis en lumière. Ils sont pour les habitants du quartier des points de repères et pour les générations qui nous suivront un héritage que nous leur transmettons.