Réception des Travaux de la façade de la Villa Guérin et vœux aux personnels du CCAS

[Réception des Travaux de la façade de la Villa Guérin et vœux aux personnels du CCAS, en présence de Patricia ROBIN, Adjointe au Maire déléguée aux Affaires Sociales, Claude MASCARELLI, Conseillère Municipale déléguée à la Solidarité et au Handicap, Muriel CHABERT, conseillère municipale déléguée aux espaces verts et l’esthétique urbaine, Jean-François LAPORTE, Conseiller municipal en charge des bâtiments communaux, Sophie GUICHARD, Directrice du CCAS]

Une nouvelle année s’ouvre devant nous et avec elle ses traditionnelles cérémonies de vœux qui sont autant de moments de rencontres propices aux échanges. En tant que Maire et Président du CCAS, j’ai souhaité partager un moment de convivialité avec les collaborateurs du Centre Communal d’Action Sociale à l’occasion de la réception de la deuxième phase des travaux de rénovation des façades de la Villa Guérin.

La Villa Guérin était inscrite sur la liste des bâtiments communaux qui bénéficient d’une importante rénovation.
Avec la rénovation de la façade du bâtiment qui accueille les équipes administratives du CCAS, nous disons notre volonté d’améliorer leur environnement de travail et d’entretenir un patrimoine communal dont nous sommes les héritiers.

La façade a donc été restaurée, les menuiseries existantes ont été reprises et je m’en réjoins, il était important de redonner tout son éclat à cette villa et d’accueillir les usagers du CCAS au sein d’une bâtisse rénovée.

▶️ Un peu d’histoire :
La Villa Guérin est en effet un bâtiment chargé d’histoires personnelles et collectives.
Son histoire remonte au 19e siècle. Le terrain sur lequel elle a été bâtie appartenait à Pierre Isnard. Il est vendu en 1870 et 1872 à Jean Baptiste Guérin, Chevalier de la Légion d’honneur. Ce négociant en huile fait construire un grand bâtiment destiné à abriter un entrepôt d’huile d’olive.
En 1878, il lègue ce bien à ses deux fils Antoine et Claude Guérin qui décident de transformer ce local commercial en hôtel. Par délibération du 19 octobre 1943, le conseil municipal décide d’acheter la villa pour un montant de 670.000 francs pour installer la bibliothèque municipale. Pendant la deuxième guerre mondiale, la villa a été réquisitionnée par les armées d’opérations et avant par les armées italiennes, occasionnant des dégâts à l’intérieur du bâtiment. En novembre 1945, fut installé un centre d’apprentissage pour garçons jusqu’en 1956 qui fut délocalisé au quartier Saint-Claude dans les usines Mouttet actuel lycée Chiris. Le centre d’apprentissage féminin intègre le bâtiment jusqu’à la création du lycée technique avenue de Croisset au début des années 1970.
La villa fut alors transformée pour accueillir la Maison des Associations Sportives avec un local pour les secouristes.
De 1986 à 1987, des travaux permettent l’installation du tribunal de commerce et une partie du tribunal d’instance.
En 1997, les tribunaux déménagent pour la nouvelle cité judiciaire et le CCAS s’installe au sein du bâtiment.