Rencontres agricoles et environnementales du Pays de Grasse. Notre Paysage est-il menacé ?

Je suis très honoré de vous retrouver ici, en présence de compétences exceptionnelles, comme il en existe beaucoup sur notre territoire pour ces nouvelles Rencontres agricoles et environnementales du Pays de Grasse intitulées Notre Paysage est-il menacé ?

Rencontres agricoles et environnementales du Pays de Grasse. Notre Paysage est-il menacé 02

Ceux qui me connaissent le savent, je suis préoccupé et personnellement investi dans le champ du développement durable. Notre rapport à la nature, l’agriculture, la place de l’humain dans son environnement sont des sujets qui me touchent directement et quotidiennement en ma qualité de Maire de Grasse et Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse. En effet, nous avons ici un lien si proche et si étroit entre l’urbain, voire le citadin, le péri-urbain et la ruralité que toute action de l’un impacte l’activité de l’autre.

 

Le sujet d’aujourd’hui en est la preuve car, en effet, on peut penser que les problématiques que nous allons aborder aujourd’hui, sont le fruit de la mondialisation que nous traversons. La Xylella, en provenance des Amériques, le Charançon des palmiers originaires d’Indonésie ou Paysandisia originaire d’Amérique du sud.

Cette situation nous conduit à faire de chacun de nous, propriétaires de jardins, jardiniers, pépiniéristes de véritable spécialistes et de nous tenir informé de l’état de l’art, de la connaissance de ces ravageurs afin d’endiguer voire d’anticiper ces fléaux.

Rencontres agricoles et environnementales du Pays de Grasse. Notre Paysage est-il menacé 01

Car, si nous ne faisons rien, si nous n’exerçons pas individuellement et collectivement la plus grande vigilance, c’est tout notre paysage qui sera boulerversé.

Heureusement, comme souvent, nous pouvons profiter de l’expertise d’acteurs locaux, que je suis heureux d’accueillir aujourd’hui et qui viennent vers vous partager leur connaissance et nous conseiller au mieux sur la conduite à tenir.

Ces Rencontres agricoles et environnementales je les ai souhaitées pour que chaque habitant de la Communauté d’Agglomération puisse s’intéresser de près à de sujets qui lui tiennent à cœur et que chacun puisse se forger individuellement son avis. Si la solution du Revive semble la plus adaptée aujourd’hui pour une lutte à grande échelle contre le Charançon des Palmiers, chacun, en son âme et conscience y aura recours ou pas. Et je tiens à saluer, Madame Panchaud d’avoir bien voulu venir aujourd’hui nous exposer le fruit de son travail.

Malheureusement, exceptionnellement ce soir, je ne vais pas pouvoir rester parmi vous étant attendu par ailleurs mais, je vous souhaite une excellente soirée.

Avant de passer la parole à Monsieur Michel Dessus, permettez-moi de vous donner à nouveau rendez-vous le jeudi 13 septembre prochain pour nos prochaines Rencontres sur le thème de la « Condition de l’Arbre dans notre société» en présence de Messieurs Pierre LACARRERE, arboriste et, Laurent-Emmanuel BRIFFAUD, artiste.